Nouveau service proposé à la population : création d'une MAS-FAM à Longeville-lès-Saint-Avold

La construction et l’ouverture de la Maison d’Accueil Spécialisée (MAS) et le Foyer d’Accueil Médicalisé (FAM) « Les Jardins de l’Abbaye » de Longeville-lès-Saint-Avold s’inscrivent dans la continuité et la transformation d’une activité historique de moyen séjour, puis de soins de suite et de réadaptation, sur le site de l’ancienne abbaye Saint-Martin des Glandières. Le site est localisé sur les hauteurs du bourg de Longeville-lès-Saint-Avold, à proximité immédiate de la ville de Saint-Avold, dans le département de la Moselle (57), région Grand-Est.
Ainsi, à partir de 1954, a été créée la Maison de Repos et de Convalescence Notre Dame de la Paix, transformée en 2008, en Centre de Soins de Suite « l’Abbaye », établissement sanitaire dépendant de l’UGECAM Nord-Est comprenant 75 lits en SSR (Soins de Suite et de Réadaptation) polyvalents dont 10 en soins palliatifs.

C’est dans le cadre de la mise en œuvre du Projet Médical de Moselle-Est (PMME), initié en son temps par l’Agence Régionale de Santé de Lorraine, qu’il a été décidé, entre 2012 et 2015, de transformer l’activité SSR de l’établissement en activité médico-sociale. Dans la mesure où l’établissement bénéficiait de la réserve foncière de l’abbaye, le site paraissait opportun pour la création et la construction d’un nouvel établissement à destination de personnes souffrant de cérébrolésions et d’atteintes neurologiques avec troubles de comportement associés.
Problème de santé publique aux impacts socio-économiques considérables, la cérébrolésion et les atteintes neurologiques avec troubles de comportement associés sont des lésions du cerveau, souvent d’origine traumatique, dont la principale origine reste les accidents de la voie publique, mais également les lésions cérébrales acquises (accidents vasculaires cérébraux, tumeurs, sclérose en plaques, encéphalopathies, ...).

L’activité SSR a ainsi cessé le 31 décembre 2018 pour laisser place à l’ouverture de la structure médico-sociale le 1er janvier 2019. Les premiers résidents ont été admis pour la MAS le 7 janvier 2019 et leur nombre augmentera
de manière progressive jusque fin avril-début mai. Pour le FAM, suite à la demande du département de la Moselle, celui-ci n’a ouvert que le 1er février et devrait comprendre 19 résidents pour fin avril - début mai.

Concernant le projet architectural, la MAS-FAM se situe dans les anciens jardins de l’abbaye de Longeville-lès-Saint-Avold et occupe une surface totale de 4 688 m², sur deux niveaux. Le rez-de-chaussée comprend le secteur logistique, le secteur administratif et deux unités FAM respectivement de 10 lits chacune. Le niveau N+1, qui est de plain-pied pour la partie nord du bâtiment, comprend 4 unités MAS, le secteur Soins intégrant l’infirmerie, le bureau du médecin, les locaux d’ergothérapie et de kinésithérapie, les locaux éducatifs et d’animation. Tous les locaux sont parfaitement accessibles aux personnes à mobilité réduite.
Le concept de l’établissement se veut résolument tourné vers les espaces verts extérieurs avec des accès de plain-pied pour toutes les unités. Les différents secteurs d’hébergement ont accès
directement à des terrasses, des jardins ou à des espaces verts communs. Le FAM dispose d’un espace extérieur sécurisé et clos. Des parcours permettent la déambulation des résidents, y compris des PMR (Personnes à Mobilité Réduite).

 L’équipe pluridisciplinaire chargée de l’accompagnement des résidents comprend un médecin, des infirmières, des aides-soignantes et accompagnants éducatif et social (anciens AMP), des masseurs kinésithérapeutes, un ergothérapeute, une orthophoniste, une équipe éducative et d’animation composée d’éducateurs spécialisés, d’éducateurs techniques, d’animateurs sociaux.

CHIFFRES-CLÉS