Journée handisportive des Ardennes : une cinquième édition bien installée dans le paysage

Jeudi 14 juin, le centre de réadaptation fonctionnelle pour adultes de Charleville-Mézières a pris des airs d'arène sportive pour la cinquième édition de la journée handisportive des Ardennes, organisée conjointement avec le Comité départemental handisport.

Le nombre de participants a été stable avec 111 équipes de deux sportifs classées et une petite douzaine de non-classés. L'évolution se joue maintenant sur le recrutement : de plus en plus de sportifs viennent d'au-delà du département. Cette année, un établissement de la Marne a participé pour la première fois.

 30 sports à découvrir

Le principe est resté le même : une trentaine de sports est proposée à la découverte au sein d'une compétition par point. Boccia, yolf, basket, escrime, tennis de table, tir à l'arc... sont quelques uns des sports dont la pratique est tout à fait adaptable au handicap.

La présence massive d'associations sportives ardennaises, qu'elles soient handisport, qu'elles aient des sections ou qu'elles intègrent les handisportifs directement, soulignent l'implantation et le développement de la pratique au-delà de la période d'hospitalisation et de réadaptation.

Les ponts avec les clubs supports ne cessent de se multiplier. Pour preuve, les deux sportifs choisis pour faire l'habituel démonstration d'un sport en fin de compétition, sont passés par le CRFA. Eddy Podevin est champion de France de para-canoë ; Didier Paquis impulse la pratique du handibike dans les Ardennes. Deux exemples de résilience.

 Une ouverture sur l'exterieur

Les handisportifs sont classés en quatre catégories : jeunes, debouts, handis et handi-valides qui permet de créer des binômes familiaux ou amicaux.

Cette dernière catégorie a toute son importance : elle permet d'ouvrir le centre aux proches ; de dédramatiser la survenue d'un handicap en leur démontrant toutes les possibilités que peut avoir une personne porteuse d'un handicap. L'échange entre participants, avec les bénévoles professionnels du centre ou associatifs accentuent le partage d'expérience.

 

"C'était encore une journée de convivialité qui sort de l'ordinaire", se réjouit Stéphanie Garnier, co-organisatrice de l'événement et responsable de service sur le CRFA. D'année en année, la journée s'étoffe. Pour cette édition, des démonstrations et initiations de matériel (pour des adaptations liées au handicap) sont venues se greffer sur la compétition. "L'amélioration du dispositif permet de donner de l'ampleur à la journée."

PALMARÈS

Catégorie Jeunes

MM. POSSIMATIO et GEORGE

Catégorie Handis

MM. Ludovic BAIJO et MERCIER

Catégorie Debouts

Mme LEBLANC et M. DEGLAIRE


Catégories Handi-valides

M. et Mme CADET